Les vers de terre ne sont pas la 1re masse animale terrestre

Et de loin, de très loin, ils pèsent même moins lourd que les virus sur la planète ! La première masse animale, ce sont les arthropodes : insectes (fourmis, abeilles, papillons), crustacés (cloportes), myriapodes (mille-pattes) et arachnides (araignées).

🪱 Publié le 1er novembre 2022 à 6:30
Mis à jour le 3 nov. à 5:30
Saison 1 épisode 7 ⏰ Lecture 6 min.
Illustration : S. Corré
Épisode précédent : Une belle bouse cette journée mondiale des vers de terre 2022

  • Désolé, je vous ai trompé !
  • Terrestre = Qui existe sur la terre
  • Tout dépend du point de vue
  • La biomasse, c’est le poids de matière vivante
  • Les enchytréides, ces vers de terre oubliés
  • 97,4% de la biomasse terrestre n’est pas animale

Désolé, je vous ai trompé !

« Première masse animale terrestre, les vers de terre. » (Éloge du ver de terre, 2018). Et en 2020, j’ai remis le couvert dans Sauver le ver de terre. Désolé, c’est faux. Bêtement, j’ai répété comme un perroquet ce que certains scientifiques soutenaient avec aplomb. Et pas des moindres, raison pour laquelle je leur ai fait confiance. Mais depuis mon travail d’investigation sur la méthanisation agricole, et ce scandale scientifique sur la négation du véritable cycle du carbone, je vérifie certaines données considérées comme acquises. Et ce n’est pas la seule fausse à circuler sur les vers de terre, l’imaginaire prenant trop souvent le pas sur la réalité.

Terrestre = qui existe sur la planète

L’eau est le logement des poissons, la terre loge les vers de terre. Basique, simple… nous n’avons plus les bases ! Les poissons sont des animaux terrestres qui vivent dans l’eau. Mieux, ils pèsent 7 fois plus lourd que les Annélides (vers annelés) ! Des annelés qui ne vivent pas tous sur la terre ferme, puisque la majorité des espèces seraient aquatiques selon cette source.

TOUT DÉPEND du point de vue

Prenons l’exemple d’un corps humain composé en moyenne de 65 % d’eau. Plus il s’use, plus il se déshydrate : 80 % pour un fœtus, 50 % pour une personne âgée. Tiens, comme un sol… plus il s’use, moins il retient l’eau 😮. Vu sous l’angle de la masse atomique, notre corps est composé à 61 % d’oxygène, 23 de carbone, 10 d’hydrogène et 2,6 d’azote. Tiens, les 4 éléments clefs de la fertilité d’un sol 😮 le nœud de la guerre pour le cultivateur, un casse-tête. 4 éléments gazeux dont le cycle passe par l’atmosphère 😮 Mais d’un point de vue quantitatif, l’hydrogène est le premier élément corporel d’un animal. Qu’il soit ver de terre ou humain.

Chacun aura compris qu’un point de vue n’est que la vue d’un point, et que personne n’a compté le nombre de poissons ni soulevé le sol pour y peser les vers de terre. Ce sont des mesures théoriques (statistiques). Après, tout dépend ce que l’on pèse : le poids frais, sec, ou la masse de carbone. Ou la quantité. Mais de ce point de vue, les vers de terre sont battus à plate couture pas les microbes : une cuillère à soupe de sol vivant contenant plus de vies que l’ensemble de l’humanité ! Ils sont également ratatinés par d’autres vers de terre qui n’en sont pas !!!

LA BIOMASSE, C’EST LE POIDS DE MATIÈRE VIVANTE

En 2014, l’idée, que les vers de terre seraient la première biomasse terrestre, est lancée par l’auteur Des vers de terre et des hommes (Actes Sud). Mais 4 ans après, le 21 mai 2018, l’idée est balayée par une méta-analyse de plusieurs centaines de publications dont les résultats sont illustrés ci-dessous. Consulter l’étude. Article en français qui en explique les fondements.

Source : PNAS

Si cette idée erronée s’est répandue comme une traînée de poudre, c’est parce qu’elle a été vue comme une idée neuve et pleine d’espoir. D’ailleurs, les promoteurs du glyphosate ont immédiatement sauté sur l’occasion pour la surfer : le labour tue les vers de terre, le glyphosate les protège ! La même espérance a fait le succès de l’ortie et de la permaculture. Bref.

LES ENCHYTRÉIDES, CES VERS DE TERRE OUBLIÉS

Oubliés, parce que le diamètre de leur corps est inférieur à 2 mm. C’est ouf les méfaits de la catégorisation. Une trentaine d’espèces sont répertoriées, et ils vivent comme des endogés, creusant des galeries et mangeant le sol pour en digérer la matière organique et les microbes. Et ces vers de terre sont bien plus nombreux que les “vrais” vers de terre !!! Céline Pélosi, directeur de recherche à l’INRAE et écotoxicologue, l’un des puissants phares de la géodrilologie :

— « Ils sont omniprésents et bien plus abondants que les vers de terre dans de nombreux sols, de 10 000 à 300 000 individus par mètre carré. Bien que de petites tailles, ils dominent en biomasse dans de nombreux habitats, principalement les milieux riches en matières organiques. Ils dominent également la faune du sol en abondance sous labour conventionnel. » Extrait de Sauver le ver de terre. Ils dominent !

97,4% de la biomasse terrestre n’est pas animale

Les bactéries pèsent 35 fois plus lourd que les animaux, les herbes et les arbres plus de 200 fois. Éloge du ver de terre : « La masse faisant le poids et la force, vu que le seul poids vif des vers de terre représenterait plus de la moitié de la masse totale des animaux terrestres, on comprend vite que leur extinction laisserait un vide irréparable. » A l’époque, j’avais inconsciemment utilisé un conditionnel, comme si j’avais un doute. Toutefois, dans le sol, pas dans tous les sols, particulièrement en zone tempérée et pas dans les déserts gelés ou déshydratés, les vers de terre sont bien la première masse animale des sous-sols !

Mais, histoire de rester les pieds sur terre, même dans un sol gavé de vers de terre, les bactéries et les champignons pèsent 5 fois plus lourd que ces animaux. Alors qui mène la danse sous nos pieds : Les vers de terre, les champignons, les bactéries ou les plantes ? À mon avis, ils se donnent tous la main tout en se regardant en chien de faïence, car c’est ainsi que fonctionnent les écosystèmes : la mort est la nourriture de la vie sur notre planète.

LIRE la suite de cet article
publiée le 6 nov. dans le Jardin